Vous êtes iciAccueil :>Sites sucriers>Patrimoine industriel de Mayotte - Sites sucriers les derniers posts
Sites sucriers les derniers posts

Documentaire éducatif fait par des élèves du collège de Passamainty. Avec l'aide de leurs enseignant ils partent à la découverte du site sucrier de soulou à Mayotte (97600). Une vidéo sympathique faisant réviser les cours d'histoires de Mayotte.

 

Il y a quelques années ,Philippe Delaygues, (numismate vivant à la REUNION) m'envoyait le document ci dessous.


Il s'agit de jetons destinés a controler la paye des ouvriers sur les sites sucriers.
Je sais qu'ils étaient utilisés aussi comme monnaie auprés des magasins appartenant aux propriétaires des usines , cette monnaie "tournant" ainsi en circuit fermé !!!!

Je n'ai pas trouvé d'archive(s) a propos de ces jetons, si un de nos lecteurs en posséde une elle sera la bienvenue.

 

 

"MONNAIES ET JETONS DES COLONIES FRANçAISES", Jean LECOMPTE, éditions Victor Gadoury, 2007
classés à COMORES, page 241


Encore merci à PHILIPPE

dimanche, 18 janvier 2015 22:04

A Hajangua, l’usine sucrière dévoile son âme

Écrit par
Profile

Lorsqu’on pose un pied au milieu des ruines, on a l’impression d’un réveil à la Belle au bois dormant. La végétation a poussé, mais beaucoup de matériel est encore sur le site. Un pan de l’histoire de Mayotte qui attend de connaître sa destinée.

La grande descente vers Hajangua est connue de tous les automobilistes : l’un des seuls passage de Mayotte où la route est dégagée et en bonne état… Le panorama y est, depuis peu, avantageusement dégagé et offre une surprise : l’usine sucrière dresse ses trois cheminées, débarrassée de la végétation qui ne laissait auparavant entrevoir qu’un ensemble de pierres.

Bâtie en 1848, l’usine sucrière d’Hajangua fait partie des grosses exploitations pour notre petite île avec une superficie plantée de 99 hectares tel que le chiffre le recueil « Mayotte et la canne à sucre au 19ème siècle, un espoir déçu ».

Lire la suite sur le site du Journal de Mayotte

 

Plaque commémorative appliquée sur la cheminée du site de KAWENI (KOINY ou KOENY) rendant hommage à Paulin Ciret , l'un des premiers "batisseur d'usine" et gérant de la société des Comores

A LA MEMOIRE

Mr Paulin François CIRET Négociant de NANTES

L’un des fondateurs de la Comp(ie) des COMORES

Né à NIORT décédé à MAYOTTE le 23 Février 1857 agé de 62 ans

_____________

SOUVENIR AFFECTUEUX

De Mme Vve FREBAULT née Virginie CIRET sa sœur

bien malheureuse pendant sa longue absence.

bien malheureuse de sa fin prématurée

______________

Page 1 sur 3